L’Égypte au bord de la guerre civile

LeDevoir. Les Égyptiens craignent de plus en plus que la crise qui secoue actuellement leur pays ne débouche sur une guerre civile. De hauts fonctionnaires du gouvernement égyptien préfèrent pour le moment parler d’« un grand bouleversement de masse », mais ils sont nombreux à redouter un véritable conflit armé comparable à celui dans lequel s’enlise la Syrie.

Lors de leur « vendredi de la colère », les Frères musulmans ont d’ailleurs appelé les partisans du président déchu, Mohamed Morsi, « à manifester désormais quotidiennement » pour dénoncer le bain de sang de mercredi qui a fait au moins 578 morts, la plupart membres de la confrérie islamiste. Bien qu’il soit en fuite, leur guide suprême, Mohamed Badie, a laissé savoir que les responsables des « massacres » allaient devoir payer.

Modernitudes. Economist. BBC.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s