Detroit est en faillite

LeDevoir. Jadis perçue comme le symbole de la puissance industrielle des États-Unis, Detroit est devenue la plus grande ville américaine à déclarer faillite, jeudi, ployant sous le poids d’un bilan financier désastreux, des quartiers déserts et une économie locale sur le déclin.

La faillite, qui était anticipée depuis plusieurs mois déjà, place la ville dans une position précaire qui pourrait se traduire par le licenciement d’employés municipaux, la vente d’actifs, la hausse des tarifs et une diminution encore plus accentuée de services publics de base déjà réduits, tels la cueillette des ordures et le déneigement des rues.

Kevin Orr, un expert en faillite d’entreprises embauché par l’État du Michigan en mars dernier pour tenter de mettre de l’ordre dans les livres de la municipalité, a déposé jeudi à la cour les documents pour demander l’autorisation de déclarer faillite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s