Après Manning, après Assange, voici Snowden

lapresse.caLa source à l’origine des fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique est un jeune Américain de 29 ans, consultant à l’Agence de sécurité nationale (NSA), qui explique avoir agi pour l’intérêt du public au nom de la protection de la vie privée.

«Je ne veux pas vivre dans une société qui fait ce genre de choses (…) dans un monde où tout ce que je fais et dis est enregistré», a expliqué Edward Snowden dans une interview accordé au quotidien britannique The Guardian et diffusée dimanche, se disant prêt «à tout sacrifier» pour cela.

L’auteur de l’une des plus importantes fuites dans l’histoire américaine avec Bradley Manning –actuellement jugé devant une cour martiale pour avoir donné des dizaines de milliers de dossiers secrets à WikiLeaks–, est un ex-employé de la CIA, travaillant depuis quatre ans chez des sous-traitants employés par la NSA.

Il a expliqué au Guardian qu’il n’avait jamais souhaité conserver l’anonymat: «Je comprends que je vais payer le prix pour mes actions» mais «je serais satisfait si les lois secrètes (…) et les pouvoirs tout-puissants de l’exécutif qui mène le monde que j’aime sont dévoilés, même pour un seul instant».

Salon. HuffingtonPost. LeMonde. R.C. BBC. LeDevoir. Economist.

Un héro ou un traitre?

Ce qui attends Edward Snowden: Le sort de Bradley Manning.

Conclusion? La liberté de presse n’est plus garantie! La presse ne peut plus fouiller dans l’appareil gouvernemental…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s