La France interdit la fracturation hydraulique

CyberPresse.

L’Assemblée nationale française a adopté mercredi une proposition de loi interdisant la technique controversée de fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste, la gauche dénonçant toutefois une «reculade» par rapport aux ambitions initiales.

La proposition de loi a été adoptée par 287 voix contre 186. Le Parti socialiste avait prévenu qu’il voterait contre si la dernière mouture d’un article relatif à l’abrogation des permis de recherche n’était pas modifiée.

L’exploitation du gaz et de l’huile de schiste par fracturation hydraulique, à l’aide de l’injection de grandes quantités d’eau et de produits chimiques dans les sous-sols, est dénoncée par les écologistes comme étant particulièrement nocive pour les nappes phréatiques.

Une réflexion sur “La France interdit la fracturation hydraulique

  1. Affaire à suivre, car il n’est pas que la fracturation hydraulique qui pose problème dans cette histoire. L’exploitation par elle-même, quelque soit la méthode employée, risque d’être dévastatrice pour les zones concernées. Vigilance donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s