Hillary Clinton: les femmes doivent être présentes dans la tempête arabe

HuffingtonPost . WASHINGTON — Secretary of State Hillary Rodham Clinton has a message for the would-be democratic reformers of the Middle East: It’s time to let women make decisions, too.

Appearing at an all-star gathering of women, Clinton said Tuesday that the transitions from autocracy in Egypt and Tunisia would be incomplete as long as half of society remained blocked off from participating in governance.

« The United States will stand firmly for the proposition that women must be included in whatever process goes forward, » she said.

The secretary delivered her remarks at a ceremony honoring 10 women for efforts from promoting good governance in Cameroon and the education of girls in Pakistan, to combating scourges such as sexual harassment in China, domestic abuse in Afghanistan and so-called « honor killings » in Jordan.

LeDevoir . Les femmes dans le rétroviseur

Tous les 8 mars, il faut marquer un temps d’arrêt. Mesurer le chemin parcouru et regarder le travail qu’il reste à faire. Reprendre son souffle et repartir plus déterminées que jamais. Il faut garder en mémoire d’où nous sommes parties pour ne pas retomber dans les mêmes vieilles ornières qui avaient fait de nous des femmes soumises, peu instruites et destinées à la reproduction. Jusqu’au jour où nous avons décidé que nous valions mieux que ça.

Les réalisations des femmes ne sont pas insignifiantes dans notre société. Sans prendre les armes, elles ont fait la conquête d’une identité qui leur est propre, elles ont ouvert des horizons qui étaient complètement bouchés. Elles ont gravi les échelons à la force de leurs cerveaux et elles ont apporté leur vision du monde dans des lieux qui ne savaient même pas que les femmes pouvaient avoir des idées nouvelles. Elles ont découvert la solidarité et l’amitié entre femmes. Elles ont maintenant une idée du monde dans lequel elles veulent vivre. Et ce n’est certainement pas dans celui d’autrefois…

À la fin des années 50, au siècle dernier, on enseignait aux filles dans des écoles catholiques, pendant les cours d’Économie domestique, comment rendre un mari heureux. Si vous prenez le temps de lire ces conseils, vous comprendrez pourquoi nous avons raison de dire que nous sommes parties de loin. Voici un résumé d’un enseignement que toutes les femmes de mon âge ont connu. C’était l’époque où les hommes étaient rois et maîtres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s