Ceci est une honte planétaire

Les derniers chiffres sont à +300 morts …

LeDevoir

L’épidémie de choléra qui sévit dans le nord d’Haïti depuis quelques jours a mis le pays en état d’«alerte maximale», hier, alors que l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) prévoit qu’elle s’étendra avant d’être freinée. Déjà, deux cas ont été confirmés dans la région administrative de la capitale, Port-au-Prince.

L’infection a fait au moins 150 morts jusqu’à présent. Et la situation dans les hôpitaux de la région rurale d’Artibonite tend à confirmer les prévisions de l’OPS. «Les malades continuent d’arriver et nous n’avons pas suffisamment d’espace pour les accueillir», raconte le responsable de l’unité sanitaire de la région, le Dr Raoul Voncent, tandis que des patients se font soigner à même le sol tout près de lui. Selon des médias locaux, des malades meurent sur la route qui les sépare de l’hôpital.

Neuf mois après le séisme qui a fait 250 000 morts autour de Port-au-Prince, le gouvernement haïtien est à nouveau ébranlé par une grave alerte. «Nous sommes en état d’urgence sanitaire, c’est un nouveau malheur qui frappe le pays», a affirmé le ministre haïtien de la Santé, le Dr Alex Larsen. Il a déclaré hier qu’il s’agit du type de choléra qui est le plus dangereux, soit la souche «01». «Cette maladie est très dangereuse. Elle peut tuer en trois heures, car une fois que la diarrhée commence, elle ne s’arrête pas.» Le malade se déshydrate ainsi rapidement et a besoin d’antibiotiques, en plus de liquide pour se réhydrater.

CNN .. BBC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s