Golf du Mexique: scénario d’enfer

Huffington

Le pire incident écologique que l’Amérique du Nord ait connue?

« The spill and the spreading is getting so much faster and expanding much quicker than they estimated, » said Hans Graber, executive director of the university’s Center for Southeastern Tropical Advanced Remote Sensing. « Clearly, in the last couple of days, there was a big change in the size. »

Doug Suttles, BP’s chief operating officer for exploration and production, said it was impossible to know just how much oil was gushing from the well, but said the company and federal officials were preparing for the worst-case scenario.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s