Le syndicaliste Michel Chartrand nous quitte

LeDevoir Un fort en gueule, un insurgé, un combattant de toutes les causes politiques et sociales qui ne se sera jamais résigné jusqu’à son dernier souffle. Michel Chartrand aura marqué plusieurs décennies de l’histoire syndicale et sociale du Québec.

Caricaturé pour son bagout, son langage inspiré du marxisme, Michel Chartrand savait aussi rire de lui-même. Il s’est déjà décrit comme «pessimiste intellectuellement et optimiste volontairement».
RueFrontenac … Défenseur des travailleurs et des gagne-petit, Michel Chartrand a consacré sa vie à lutter contre les injustices avec un franc-parler qui l’a rendu célèbre.À des années-lumière de la rectitude politique, ses discours enflammés et assaisonnés de quelques « sacres » bien sentis ont secoué la société, en particulier dans les années 1960, contribuant à l’essor du mouvement syndical québécois pendant la Révolution tranquille.

L’homme révolté

Il y a ceux qui ne se révoltent jamais et laissent couler la vie, indifférents au sort des humains et parfois même aux injustices dont ils sont eux-mêmes victimes. D’autres vivent des moments de révolte, mais, incapables de lui donner un sens, ils ne peuvent traduire leur révolte en actions ou en lignes de conduite.

Et puis il existe de rares personnes qu’on dirait nées avec un besoin si aigu de justice, d’équité et de bonheur qu’il leur est impossible de ne pas vivre en état de révolte permanente. On pense souvent que ces hommes révoltés vivent tristement, occupés qu’ils sont à sans cesse dénoncer les injustices, et qu’ils ne peuvent jouir des beautés de la vie. On se trompe. L’homme révolté, pour parvenir à l’équilibre sur la corde raide de la critique permanente, doit croire profondément au bonheur et à la beauté des choses. C’est parce qu’il est profondément inspiré par la beauté et le bonheur qu’il en fait sa revendication incessante. Tels étaient Camus, Éluard, Ferré et, pour moi, près de moi, en moi, l’homme dont la rencontre fut la plus déterminante pour le reste de ma vie, Michel Chartrand, notre homme révolté, mon homme révolté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s