Le futur: les plus vulnérables

Le 11 sept 2001 a bouleversé l’occident et par la suite, la planète. La présente crise économique aura un effet 10 fois pire. Bientôt, l’inflation frappera

[Economist]

How are emerging markets suffering? Let us count the ways

Bono en parle ici!

[Economist]

The economies of eastern Europe face stormy times, even if Western banks hold their nerve. The political fallout may be even worse

Une réflexion sur “Le futur: les plus vulnérables

  1. Les pays occidentaux, les pays émergents, les pays du golfe, la Russie et autres pays de l’ex-bloc soviétique, etc. ne sont que diverses composantes d’un même monde.

    Au cours des cinq dernières années écoulées (jusqu’en juin dernier) ce monde a découvert qu’il avait perdu la capacité de produire de l’énergie à faible coût et de la vendre à bas prix tout en satisfaisant simultanément une demande croissante.
    Conséquence : le prix de vente de l’énergie a grimpé, grimpé, grimpé … jusqu’au moment où l’état de croissance rapide s’est brutalement effondré, en trois ou quatre mois, dès que ce prix de vente a dépassé un certain seuil, selon un enchaînement que personne n’avait prévu, aboutissant à l’état actuel du monde humain.

    L’observation de tels faits montre qu’un tel monde a cessé d’évoluer de manière linéaire et que toutes les analyses effectuées par nos plus brillants analystes sur la base d’extrapolation des tendances observées jusqu’à présent sont devenues caduques. Peut-on encore croire, par exemple, que notre Terre sera peuplé de 9 milliards d’humains en 2050 alors qu’il paraît à présent assez probable que l’humanité est sur le point d’atteindre, a déjà atteint ou atteindra bientôt les ultimes limites de son expansion et que des événements aujourd’hui imprévisibles résulteront d’une telle situation ?

    Est-il étonnant que la crise financière actuellement observée ait précisément surgi à un tel moment ?

    Né avec la civilisation industrielle avec le concours de l’expansion économique (alimenté par une production annuelle d’énergie croissant d’année en année, comme l’indique la courbe http://energiepopulation.blogspot.com/ ), créant de l’argent au crédit du système bancaire en créant simultanément des dettes au débit des investisseurs (comme l’explique très bien la video de vimeo postée sur Imago, http://imago.hautetfort.com/archive/2008/10/10/l-argent.html#more ), le système financier actuel nécessite, pour fonctionner, que l’existence de marchés en état de rapide expansion permette à ces investisseurs non seulement de rembourser leurs dettes mais aussi de réaliser des bénéfices et réinvestir au moins une partie d’entre eux de telle sorte que l’expansion rapide puisse se poursuivre.
    On comprend fort bien, observant la courbe, qu’un tel système ait pu bien fonctionner de 1945 à environ 2005. Mais on comprend aussi qu’il survivra difficilement tout au long des années à venir …

    Nicolas Sarkosi sortira-t-il un lapin magique de son chapeau, lors du prochain sommet mondial, survolté par sa louable intention de « moraliser le capitalisme » ? On peut toujours l’espérer … A suivre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s