Gustav: on attache sa tuque!

[nouvObs] Les autorités cubaines ont fait évacuer 190.000 personnes de l’ouest de l’île. L’ouragan, désormais classé en catégorie 3, avec des vents allant jusqu’à 185km/h, a déjà fait 85 victimes.

Trois ans après l’ouragan Katrina qui avait fait plus de 1.500 morts et des centaines de milliers de déplacés, la Louisiane ne veut plus se laisser prendre au dépourvu. Le gouverneur Bobby Jindal a déclaré l’état d’urgence afin de pouvoir bénéficier de l’aide fédérale si nécessaire. Le gouverneur du Texas Rick Perry a fait une déclaration de catastrophe naturelle. La Louisiane et le Texas ont mis en état d’alerte 8.000 gardes nationaux.
Le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a dit qu’il donnerait l’ordre d’évacuer si jamais les météorologues prévoyaient pour la ville un ouragan de catégorie 3, voire 2, dans les 72 heures.Bobby Jindal et Ray Nagin ont rencontré le secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure Michael Chertoff.

Dans les réserves stratégiques de pétrole

Dans le golfe du Mexique, qui concentre plus d’un quart de la production américaine de pétrole brut, plusieurs groupes pétroliers ont évacué leurs personnels des plateformes ou interrompu leurs activités de forage.
Le département américain à l’Energie s’est dit prêt vendredi à puiser dans ses réserves stratégiques de pétrole si le passage de l’ouragan provoquait d’importantes perturbations de la production nationale d’or noir.
Après le passage de l’ouragan Katrina en 2005, 95% de la production de la zone avait été interrompue.
Une tempête tropicale, baptisée Hanna, s’est formée par ailleurs dans l’Atlantique, selon le NHC. Elle se dirigeait vendredi vers le nord-ouest à 19 km/h. La tempête doit passer au nord des îles Vierge et de Porto Rico vendredi soir et samedi.

[R-C] Plusieurs groupes pétroliers, dont Shell, BP et ConocoPhillips ont déjà commencé à évacuer de façon préventive le personnel de leurs installations pétrolières en mer, et ExxonMobil se prépare à faire de même. Des centaines de travailleurs ont déjà quitté les lieux et d’autres suivront. La production de raffineries situées sur les côtes du Texas et de la Louisiane pourrait être perturbée.

Selon une étude de CIBC Marchés mondiaux, les perturbations que risque d’entraîner Gustav dans une région d’où provient environ le quart du brut américain pourraient faire grimper le prix du pétrole. L’essence pourrait se vendre jusqu’à 1,75 $ le litre. L’étude soutient que la situation est plus fragile que lors du passage de Katrina, parce que les stocks de pétrole aux États-Unis sont plus bas maintenant qu’à cette époque. La hausse du prix de l’essence ne serait toutefois que temporaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s