Iran: les suites de l’hégémonie US?

Quand l’économie va très mal, le système capitaliste a une solution vicieuse: la guerre. Les lecteurs de ce blog savent que nous les alertons des conséquences dramatiques d’une attaque des US ou d’Israel sur l’Iran. Nous voyons depuis plus d’une année la rhétorique de guerre des US contre ce pays. Une odeur de déjà vue plutôt difficile à manquer… Le journaliste d’enquête Seymour M. Hersh nous propose ce papier sur les préparatifs de l’oncle Sam.

De multiples autres sources parlent également de ce sujet… [Modernitudes]

[NewYorker] Preparing the Battlefield

The Bush Administration steps up its secret moves against Iran.

Late last year, Congress agreed to a request from President Bush to fund a major escalation of covert operations against Iran, according to current and former military, intelligence, and congressional sources. These operations, for which the President sought up to four hundred million dollars, were described in a Presidential Finding signed by Bush, and are designed to destabilize the country’s religious leadership.

[R-C] …Les craintes de tensions avivées dans le Moyen-Orient ont par ailleurs continué d’influencer les négociants.

ABC News a cité une source du Pentagone soutenant qu’il y avait une probabilité croissante qu’Israël attaque les installations nucléaires de l’Iran avant la fin de l’année. Une telle attaque serait sans doute suivie d’une riposte de l’Iran, qui pourrait potentiellement perturber le marché pétrolier dans le golfe Persique.

[CourierIntern] Coup tordu au Pentagone

C’est peut-être de l’intox, mais la rumeur court sur plusieurs blogs outre-Atlantique : les républicains auraient trouvé le moyen d’arrêter la course de Barak Obama vers la victoire. Comment cela ? En créant une sorte de vote réflexe pour McCain, le héros de la guerre du Vietnam, l’ancien prisonnier des Vietcongs. Mais encore ? L’idée serait d’organiser une sorte de montée aux extrêmes avec l’Iran pendant l’été afin de rendre inéluctable une attaque aérienne en octobre, “au nom des intérêts stratégiques supérieurs de la nation”. Et, dans le feu de l’action, si l’on peut dire, Obama serait devant un dilemme : s’aligner ou passer pour un faible…

[CounterPunch] Six weeks ago, President Bush signed a secret finding authorizing a covert offensive against the Iranian regime that, according to those familiar with its contents, « unprecedented in its scope. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s