Pic pétrolier: le Québec commence à en parler!

[LeDevoir] Pour l’indépendance politique et pétrolière

[LeSoleil] Le pétrole — Attendrons-nous d’en manquer avant d’agir ?

Le prix du baril de pétrole est tout près du double de ce qu’il était l’an dernier. Et pourtant, c’est tout comme s’il s’agissait d’un simple fait divers. En fait, malgré quelques analyses isolées et plutôt factuelles, il est assez déconcertant de constater à quel point ce bond spectaculaire semble se réaliser sans que de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une profonde remise en question de notre modèle énergétique. Cette situation ne devrait-elle pas nous allumer sur la dangereuse précarité de notre dépendance à cette ressource non renouvelable ?…

Or, le Québec a un avantage que les autres n’ont pas: nous sommes l’endroit dans le monde, avec la Norvège, dont le pétrole est la composante la moins importante du bilan énergétique. Autrement dit, le Québec est déjà la société la moins dépendante du pétrole dans le monde occidental. Sans même tenir compte des ressources potentielles de gaz naturel, le Québec dispose d’énormes ressources énergétiques propres, comme l’hydraulique et l’éolien. Ces ressources nous permettent d’envisager une économie sans pétrole.

Une réflexion sur “Pic pétrolier: le Québec commence à en parler!

  1. Une conséquence intéressante du pic pétrolier mondial, c’est que ce sera aussi le sommet pour les véhicules automobiles de toutes sortes comme cela est expliqué ici : Pas de pétrole : pas de voitures … .

    Car rien ne viendra remplacer le pétrole en quantité suffisante et le parc de véhicule se réduira comme une peau de chagrin. Seuls les services essentiels pourront encore utiliser des véhicules motorisés.

    Sur la base d’un milliard de véhicules terrestres dans le monde, donc sans compter les avions et le bataux, il faudrait construire entre 1500 et 4000 réacteurs nucléaires pour fournir l’énergie de départ, selon la solution envisagée : véhicules électriques ou à hydrogène.

    Ceci est de toute évidence impossible et il faudra bien se résoudre, de gré ou de force, à changer notre mode de vie de façon fondamentale.

    Voir aussi la partie de ce site sur les énergies, depuis le lien indiqué (ou dans site web si le lien ne fonctionne pas).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s