Les manifestations de Tian’anmen: 19 ans déjà

[Guardian] Tian’anmen, 4 juin 1989

[wiki] Les manifestations de Tian’anmen ont eu lieu entre le 15 avril et le 4 juin 1989 sur la place Tian’anmen à Pékin, la capitale de la République populaire de Chine. Elles prirent la forme d’un mouvement d’étudiants, d’intellectuels et d’ouvriers chinois, qui dénonçait la corruption et demandait des réformes politiques et démocratiques. La contestation s’étendit à la plupart des grandes villes de Chine comme Shanghai, et aboutit à Pékin à une série de grandes manifestations et de grèves de la faim organisées sur la place Tian’anmen. Après plusieurs tentatives de négociation, le gouvernement chinois proclama l’état de siège le 20 mai 1989, et fit intervenir l’armée le 4 juin 1989. La répression du mouvement provoqua un grand nombre de victimes civiles (de quelques centaines à quelques milliers selon les sources), et de nombreuses arrestations dans les mois qui suivirent. Plusieurs dirigeants politiques favorables au mouvement furent limogés et placés en résidence surveillée, notamment le Secrétaire général du Parti communiste chinois Zhao Ziyang. La répression du mouvement de contestation porta un coup d’arrêt durable aux réformes politiques en République populaire de Chine. Le gouvernement renvoya les journalistes étrangers et contrôla strictement la couverture de l’événement par la presse chinoise. À l’étranger, la répression provoqua une condamnation générale du régime de Pékin[1].

[R-C] À deux mois des Jeux olympiques et 19 ans après la répression de la place Tiananmen, il est toujours interdit de commémorer le massacre par l’armée chinoise de centaines de civils désarmés sur la place, et aux abords de cette esplanade du centre de Pékin. Les médias chinois n’en parlent même pas.

En fait, les seules personnes qu’on pouvait voir sur la place, mercredi, étaient des policiers et des touristes.

Des membres du groupe des Mères de Tiananmen et des parents de victimes ont toutefois commémoré discrètement les événements aux alentours de la place, mardi soir. Mercredi, plusieurs d’entre-eux se sont aussi rendus dans un cimetière où sont enterrées des victimes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s