Pic pétrolier pour les nuls

Retour d’un article paru en octobre 2006.

Nous avons été très peu exposés au Québec à ce mouvement. La barrière linguistique a encore agit. J’ai personnellement commencé à regarder ca comme une anomalie, une autre théorie de complots en 2002. Sauf que plus je lisais, plus ca devenait sérieux. Une des causes de ce manque d’exposition est que très peu de sites francophones traitent du pic pétrolier… Bon j’en connais: celui-ci et Oléocène

Il y a 2 choses à comprendre à propos du pic pétrolier. Premièrement il faut savoir de quel phénomène parle-t-on exactement. Ensuite il faut analyser les conséquences de ce phénomène sur nos sociétés. Optionnellement, on peut discuter et spéculler de la date de ce fameux pic et de la période de temps qu’il nous reste afin de nous préparer.

1- C’est Quoi?

Un puit de pétrole a une vie. Son cycle est bien connu et sa durée de vie dépends de différents facteurs.

 

L’Exploitation commence lentement. Il se passe typiquement de 8 à 10 ans avant qu’un puit atteigne son maximum de production. Une fois atteint il maintient un plateau jusqu’à ce que 50% de sa capacité soit extraite. Passé ce point, le débit de l’extraction décline lentement et inexorablement. Ceci est un graphique « stéréotypé » de l’extraction d’un puit. A ce point il faut faire un saut intellectuel. Un pays a exactement le même modèle de « production » qu’un puit individuel. Ceci est en fait démontré: un pays est la somme de ses puits! La majorité des pays producteurs de pétrole sont maintenant dans leurs phases descendantes. Nous savons que la production mondiale a presque atteint son plateau. Nous extrayons entre 84 et 85 millions de barils par jours depuis maintenant 1 an. La courbe ascendante semble arrêtée.

Source

2- Les impacts

Quels sont les impacts de l’incapacité d’augmenter la « production »? En fait il faut se souvenir que lorsqu’on parle de production on triche un peu. En réalité il s’agit d’extraction. En effet, et c’est là que les économistes y perdent leur latin, le pétrole n’est pas un produit manufacturé. On doit comprendre qu’un puit de pétrole n’a rien à voir à un puit aquifere. Tous les paramètres varient énormément (viscosité, etc). On ne réalise pas les profondeurs et niveaux de complexités de ces puits. Dernièrement Exxon annoncait un site « prometteur ». « Jack » est situé dans le golfe du Mexique. Le pétrole est potentiellement situé à 10km de profondeur! Le tiers de cette distance étant l’eau du golfe…

Bon… Si on ne peut augmenter le taux d’extraction alors que la demande, elle, continue de monter alors surviendront 2 choses: premièrement, les prix vont monter et, deuxièmmement,surviendra ce que nos amis les économistes appellent la « destruction de la demande ». Ceci est un euphémiste intéressant😉 On parle ici d’augmentations de prix majeures. Beaucoup plus grandes que celles connues lors des crises pétrolières des années 70 et, surtout, ces augmentations seront permanentes.

Nous dépendons d’un pétrole à bon marché beaucoup plus qu’on réalise.

  1. Transport: Évidemment, nos autos Mais aussi tout ce qui est distribution des produits de consommation. Le transport aérien a également une dépendance importante.
  2. Agriculture/Alimentation: En plus du diesel pour l’équipement, nos engrais sont basé en grande partie sur les combustibles fossils (gaz naturel). Sans ces engrais, la productivité sera évidemment moindre. L’aspect distribution alimentaire; en moyenne ce que notre assiette contient a voyagé environ 1500 km. Les insecticides dépendent également du brut.
  3. Plastiques: l’impact est ici colossal …

Naturellement tous dirons « pas de problèmes, nous avons des carburants verts et des énergie renouvellables et les nous avons les sables bitumineux ». Commencons par le cas des sables bitumineux. Le rapport Hirsch qui analyse tous les moyens de mitigations possibles estime que dans le meilleur des cas, et ceci exigerait rien de moins qu’une centrale nucléaire afin de fournir l’energie de transformation, on pourrait produire 5 millions de barils par jour en 2030! Nous consommons aujourd’hui autour de 85 millions de barils par jours!
Voici les conclusion d’un autre rapport qui arrive aux même conclusion:

Even in a very optimistic scenario Canada’s oil sands will not prevent Peak Oil. A short-term crash program from the Canadian oil sands industry achieves about 3.6 mb/d by 2018. A long-term Crash program results in a production of approximately 5 mb/d by 2030.

Pour ce qui est des carburants verts et énergies renouvellables, les ordres de grandeurs ne sont pas là. On parle aujourd’hui de 2.5-3% environ le total de toutes ces formes d’énergies renouvellables. Finalement dans un blogue précédent j’ai déjà parlé des carburant verts.

Le rapport Hirsch décrit les conditions par lesquelles nous pourront solutionner ces problèmes: du temps, 15 à 20 ans de préparations seront nécessaire. Nos modes de transports de même que nos modes de productions devront changer drastiquement.

  • Fin du transport individuel. Le pétrole sera trop précieux pour le gaspiller à déplacer une masse de métal presque vide. Ce sera probablement la fin de l’industrie du tourisme. Les réseaux de distribution vont cesser de fonctionner et le réseau routier sera de moins en moins entretenu.
  • La production alimentaire devra se recentrer autour des villes/villages pour éviter de transporter les aliments comme nous le faisons aujourd’hui. De plus surviendra un repositionnement de la main d’oeuvre autour de l’agriculture locale. Ce sera très certainement la fin de la société de consommation parce que la distribution de biens ne pourra plus fonctionner aux niveaux actuels.
  • Il ne faut pas se surprendre du fait que nos dirigeants ne soulèvent pas le problème du pic pétrolier! Il s’agit d’une remise en question fondamentale du modèle de développement de l’humanité. C’est la fin de la période où l’énergie est « el cheapo ». Période commencée il y a 150 ans. Il ne faut pas en douter! C’est la fin d’une ère, notre capacité d’adaptation sera massivement sollicitée.
  • Il faudra un jour ou l’autre réaliser qu’en brulant les combustibles fossiles, nous empoisonnont notre habitat.

Il y a encore beaucoup d’inconnus à savoir comment tout ca va-t-il survenir. Aurons nous un crash subit (à la 1929) ou bien de multiples récessions avec de petites reprises qui ne dureront pas? Personne ne peut répondre à cette question.

3- Quand?

Lorsque nous pourront répondre à cette question, le pic sera passé depuis au moins 1 an.

Nous avons des signes indiquant que décembre 2005 semble un candidat mais ce ne sera pas confirmé avant le début 2007. Le meilleur signe que nous aurons sera l’annonce que le site Saoudien Ghawar commence à décliner. Cette annonce (si elle est faite bien entendu…) sera la déclaration officielle du pic pétrolier. Ghawar est le plus gros site d’extraction de la planète avec à lui seul 5 millions de barils par jours. C’est 50% de la production Saoudienne. Ce site produit depuis 1951 et de nombreux spécialistes affirment qu’il tout près de son déclin.
à suivre!

Voici une très bonne présentation audio visuelle (en anglais) sur le pic pétrolier de même que du contexte social dans lequel il survient.

[Pic de production atteint?]

MAJ: 2007-06- [ABC] Un spécial pétrole de très grande qualité. Quiconque doute de la crise à venir devrait regarder ce spécial de 90 minutes produit par les Australiens… À voir!

8 réflexions sur “Pic pétrolier pour les nuls

  1. Pingback: Pic pétrolier : exemple concret « Nos modernitudes

  2. Pingback: Pétrole: 50% d’augmentation en 1 an… « Nos modernitudes

  3. Pingback: Le pire est à venir « Nos modernitudes

  4. Pingback: Au delà de la crise du pétrole, voici le crise alimentaire « Nos modernitudes

  5. Merci pour cet article.
    Quand je pense à ça dans les bouchons le matin et soir, ça me fait froid dans le dos …

    Quand les gouvernements décideronts d’en parler?

    Toute l’économie actuelle va être boulversée !!!

  6. Pingback: Pic pétrolier: encore des doutes? « Nos modernitudes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s