Bush sonne les bottes contre l’Iran encore une fois

[FrancePresse] Le président George W. Bush a employé jeudi contre l’Iran des mots parmi les plus virulents de sa part en rangeant la République islamique au côté d’Al-Qaeda parmi les plus grandes menaces du siècle pour les États-Unis.
Il a accompagné cette affirmation d’une vigoureuse mise en garde signifiant clairement qu’il n’hésiterait pas à recourir à la force s’il le jugeait nécessaire.

Ce nouvel avertissement a été lancé dans une déclaration sur l’Irak. S’il n’est pas le premier, M. Bush rappelle que sa détermination à contrer l’Iran est intacte à moins de dix mois de la fin de sa présidence, en particulier quand il s’agit de l’Irak, où se joue la postérité de sa présidence.

«L’Irak est le point de convergence de deux des plus grandes menaces pour l’Amérique dans ce nouveau siècle: Al-Qaeda et l’Iran», a dit M. Bush dans une déclaration appelée à faire date dans la guerre en Irak. Il y confirmait qu’il resterait probablement encore 140.000 soldats américains dans ce pays cet automne, à l’approche de la présidentielle devant lui désigner un successeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s