Tempête dans les villages

[CyberPresse] Certains les appellent «anges blancs». D’autres les qualifient de «marguerites géantes». Mais ce n’est pas ce qui empêche les éoliennes de faire peur. Ni de semer la zizanie un peu partout au Québec. Dans 18 jours, des dizaines de firmes soumettront leurs projets à Hydro-Québec. Beaucoup d’argent est en jeu. Voici le premier volet d’une série de trois sur le Klondike du vent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s