Combat contre l’ignorance

Les lecteurs de ce blogue connaissent les impacts de l’augmentation des prix du pétrole. Ils savent tous que le transport et surtout l’agriculture seront les 2 grands perdants. Mais voici qu’un article du Devoir d’aujourd’hui (23 juillet 2007) parle de l’augmentation des prix de l’alimentation. Toutes sortes de raisons sont données sauf une: l’augmentation des prix du pétrole! Peut-être que l’auteur ignore que tous les engrais, tous les insecticides sont dérivés du pétrole. Il ignore probablement aussi que la nouriture dans nos assiettes a voyagée en moyenne 1500km pour s’y rendre. Il ne peut donc savoir que l’augmentation des coûts de l’alimentation est liée justement au fait que le baril de brut se vends à tout près de 80$ le baril alors qu’il se vendait autour de 10$ à la fin des années 90 Selon la CIBC, il se vendra autour de 100$ le baril en 2008… Nous sommes actuellement au même point qu’au pire de la crise du pétrole des années 1970 sauf qu’on est là pour y rester. On est là pour y rester car maintenant la cause n’est pas politique (les pays de l’OPEC fermant le robinet) mais bien géologique (incapacité d’augmenter l’extraction afin de suivre la demande).

Le reste de la société industrielle se réveille à la dure réalité. Comme à une colossale gueule de bois énergétique. N’est-il pas temps que nos médias y regardent de plus près?

[modernitudes sur le pic pétrolier] [google avec pic pétrolier et peak oil] [OilDrum] [EnergyBulletin] [Wiki francais]
Certaines villes [Portland, NY] commencent même à se préparer au choc… Et un Institut [Post Carbon Institute] tente d’organiser tout ca

[ChristianScienceMonitor] Rising food prices are threatening the ability of aid organizations to help the world’s hungriest people. …

•Growing demand for grains as biofuels is pushing up the price of grains for human and livestock food.

•The success of India and China in lifting millions of their people out of poverty has increased global demand for higher-value foods.

•Rising food demand worldwide has worn down inventories. Stocks of wheat sit at 30-year lows.

The jump in oil prices since 2004 has rippled into various food-related costs: fertilizer, refrigeration, transport.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s