Amnistie internationale: Les États-Unis montrés du doigt

« Fin 2006, des milliers de personnes étaient toujours détenues par les États-Unis, sans inculpation ni jugement, en Irak, en Afghanistan et sur la base navale américaine de Guantanamo à Cuba. » — Extrait du rapport portant sur les États-Unis

Amnistie internationale critique vivement les États-Unis, qu’elle accuse de bafouer les droits de l’homme et de considérer le monde comme un énorme champ de bataille dans sa guerre contre le terrorisme.

Amnistie reproche à Washington d’entretenir un double discours concernant les droits de la personne. D’un côté, dit l’organisme, il s’élève en champion de la défense des droits de l’homme et de l’État de droit, de l’autre, il applique des politiques qui bafouent certains des principes les plus élémentaires du droit international compromettant ainsi sa propre crédibilité sur la scène mondiale.

Darfour, un conflit loin d’être réglé

Torture, viols, homicides, arrestations arbitraires, restrictions des libertés, c’est le sombre constat qu’Amnistie dresse de la situation au Soudan en 2006, et tout particulièrement dans la région du Darfour.

Malgré la signature d’un accord de paix entre le gouvernement soudanais et les rebelles du Darfour, il y a un an à Abuja, le conflit a augmenté en intensité dans l’ouest du Soudan. « Le gouvernement n’a pas désarmé les milices […] de djandjawids (miliciens alliés de Khartoum), qui ont poursuivi leurs attaques contre les civils au Darfour » indique Amnistie.

Le rapport accuse ces miliciens djandjawids de violer de « manière systématique » les femmes au Darfour en situation de « quasi-impunité ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s