Wal-Mart prive ses employés de leurs droits fondamentaux

[HumanRights] « Les employés de Wal-Mart n’ont pratiquement aucune chance de se syndiquer parce qu’ils sont confrontés à des lois américaines du travail qui sont injustes et à une compagnie géante qui est presque prête à tout pour empêcher l’arrivée de syndicats », a observé Carol Pier, chercheuse principale sur les droits du travail et le commerce pour Human Rights Watch. « Ce double coup anéantit le droit des employés de former des syndicats et d’y adhérer. »

L’enquête de Human Rights Watch a révélé que dans la plupart des cas, Wal-Mart commence par endoctriner les employés et directeurs de magasins pour qu’ils s’opposent aux syndicats, dès le moment où ils sont embauchés. Les directeurs de magasins reçoivent des instructions explicites sur les manières d’empêcher l’arrivée des syndicats ; un grand nombre de ces instructions se trouve dans la « Boîte à outils du directeur » (« Manager’s Toolbox ») de la compagnie, un guide destiné aux directeurs de magasin afin de leur montrer « comment rester sans syndicat dans l’éventualité où des syndicalistes choisiraient votre magasin comme prochaine cible ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s