Le président du protocole de Kyoto fustige le plan vert canadien

[ledevoir] Dimanche sur les ondes de CTV, le ministre de l’Environnement, John Baird, a de nouveau soutenu que son plan vert présenté jeudi dernier était l’un des «plus énergiques» du monde. Hier, le ministre de l’Industrie, Maxime Bernier, a affirmé que le Canada promettait plus de réduction de gaz à effet de serre (GES) que l’Europe. Pas du tout, a répliqué le président du Secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Yvo De Boer. C’est lui qui supervise l’application du protocole de Kyoto.

«Les Européens ont une proposition sur la table pour réduire leurs émissions de GES de 20 à 30 % [d’ici 2020], mais par rapport à 1990. Le nouveau plan du Canada est certainement moins ambitieux que ça», a-t-il dit depuis son bureau de Bonn, en Allemagne. «La Californie veut réduire ses émissions de 25 % comparativement à maintenant. Le Canada est encore moins ambitieux que ça», a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s