Giec: sombre avenir pour la planète

[L’Express] La bataille aura été rude. Et finalement, le rapport du 2e groupe de travail des experts internationaux sur le climat (Giec), consacré aux conséquences, à l’adaptation et à la vulnérabilité au réchauffement climatique, aurait été édulcoré à la demande de certains états.

Le pire à craindre
Les rapporteurs ont eu beau mettre de l’eau dans leur vin, la potion reste saumâtre. Comme on pouvait s’y attendre, les populations les plus pauvres du globe, aux capacités d’adaptation limitées par leurs moyens financiers, sont à la fois les plus exposées et les plus vulnérables au changement climatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s