Giec : 3,2 milliards d’humains manqueront d’eau en 2080

[NouvObs] Les experts du climat ont publié, vendredi 6 avril, à Bruxelles un diagnostic alarmant des impacts du réchauffement climatique, à l’issue d’une nuit de discussions où plusieurs pays -Etats-Unis, Chine notamment- ont contesté leurs conclusions. »Nous avons juste terminé une réunion marathon, c’était productif, mais fatigant », a conclu, soulagé le président du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec), Rajendra Pachauri, lors d’une conférence de presse retardée d’une demi-heure.

Au-delà de 2 à 3 degrés supplémentaires par rapport à 1990, le réchauffement climatique aura des impacts négatifs sur toutes les régions, a prévenu le Giec.

D’ici 2080, ont estimé experts dans leur rapport de 1.400 pages, jusqu’à 3,2 milliards d’humains seront exposés à des pénuries d’eau sévère et 600 millions à la faim en raison des sécheresses, de la dégradation et de la salinisation des sols.

[R-C]  Le gouvernement canadien est écorché au passage par les auteurs du rapport. « Le Canada et les États-Unis ont déjà investi, mais sans se baser sur les projections pour l’avenir. Ces pays comptent trop sur la capacité de réaction des individus, des foyers et des entreprises », souligne le rapport.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s