Bulle immobilière: la suite

[Courier Int.] Pris en tenaille entre la hausse des taux d’intérêt et la baisse des prix de l’immobilier, plus de 2 millions de foyers américains risquent de perdre leur maison cette année, faute de pouvoir rembourser leurs emprunts. Voilà qui pourrait freiner la consommation, principal moteur de la croissance aux Etats-Unis, estime The Guardian.

En temps normal, les flambeurs de Wall Street ne prêtent pas la moindre attention à ce qui arrive aux Américains en bas de l’échelle sociale. Quand ils se rendent pour le week-end dans leurs luxueuses résidences secondaires au volant de leurs grosses cylindrées, ils n’ont pas un regard pour les banlieues pauvres et les lotissements pour caravanes qu’ils traversent. Mais les événements de ces dernières semaines ont changé la donne. Soudain, les maîtres de l’univers de Wall Street s’intéressent de très près à la crise qui couve sur le marché des emprunts hypothécaires à haut risque – ces prêts immobiliers accordés aux faibles revenus et aux ménages peu solvables.
En effet, la majorité des prêts immobiliers accordés à tort et à travers à des personnes financièrement fragiles risquent de mal finir, et ce qui s’annonce comme la plus grosse vague de saisies de biens hypothéqués de l’époque moderne pourrait être une catastrophe, non seulement pour l’économie américaine, mais aussi pour le reste du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s