À l’assaut des baleiniers

[Le devoir] L’activiste écologiste Paul Watson a été parmi les premiers à risquer sa vie pour sauver celle des grands cétacés en s’interposant, à bord d’un Zodiac, entre le baleinier et l’animal. En trois décennies, la Sea Shepherd Conservation Society, le groupe qu’il a fondé, a même revendiqué le sabotage de quatre bateaux qui servaient à cette chasse. Ennemi juré des baleiniers japonais, le capitaine Watson fait actuellement route avec deux vaisseaux pour traquer leurs navires pendant deux mois dans les eaux hostiles autour de l’Antarctique.

….

C’est en 1975, au large des côtes californiennes, que le capitaine des pirates verts a décidé de se consacrer à la protection de la vie marine. Filant à bord d’un Zodiac de Greenpeace, il s’est interposé entre un baleinier soviétique et un cachalot. Le navire a alors tiré son harpon à tête explosive juste au-dessus de sa tête, frappant la baleine. «Le cachalot criait et le son ressemblait à celui d’un être humain, se souvient-il. Et ce que j’ai vu a changé ma vie pour toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s